Quelles sont les conséquences orthopédiques des chaussures à talon?

 dans Non classifié(e)

Qu’ils soient portés de manière occasionnelle ou au quotidien, les talons équipent de nombreux souliers. Ils permettent notamment, à ceux et celles qui en portent, de se sentir plus grand ou plus galbé. Au-delà de l’aspect esthétique, il est important de savoir que ce type de souliers n’offrent pas le même confort ni le même maintien que des souliers à la semelle plate. Pire encore, ils peuvent être la cause de diverses douleurs ou, dans certains cas, engendrer des problèmes d’ordres orthopédiques.

Découvrez quelles peuvent être les conséquences orthopédiques engendrées par le port fréquent de chaussures à talon.

Les chaussures à talon : des contraintes physiques sur notre anatomie?

Du fait de sa forme pentue, les chaussures à talon poussent naturellement le corps vers l’avant. Ainsi, pour compenser, le dos se creuse, les hanches se mettent en hyperextension et les genoux conservent une flexion permanente pouvant causer, à long terme et selon les personnes, des traumatismes.

Des conséquences orthopédiques sur les pieds

Quel que soit le type de chaussures utilisé, celles-ci servent de point de contact avec le sol. Dans le cas des chaussures à talon, cette surface est plus restreinte. L’avant du pied est mis davantage à contribution lors de la marche, ce qui à long terme, peut accentuer l’apparition de problèmes de métatarsalgie ainsi que le névrome de Morton.

Par ailleurs, plus le talon est haut et plus les orteils sont pliés, ce qui modifie la posture et accentue la pression sur le devant du pied. Cette pression constante peut entraîner l’apparition de l’hallux valgus.

Des conséquences orthopédiques sur les genoux

Habituellement, la marche ne constitue pas un problème majeur pour les genoux, bien au contraire! Il s’agit d’une activité physique ayant un impact positif sur cette articulation, notamment pour les personnes assises régulièrement.

Cependant, cette vérité ne s’applique pas nécessairement si la marche répétée est faite avec des talons. Ces derniers obligeant une flexion permanente du genou, ce qui, sur une période prolongée, augmente la pression sur l’articulation et peut provoquer son usure prématurée.

Des conséquences orthopédiques sur le dos

Le port de chaussures à talon peut conduire certaines personnes à souffrir de maux de dos. Le déplacement du centre de gravité, dû à la hausse du talon, oblige le corps à modifier sa posture, en accentuant notamment la cambrure du dos. Lorsque les lombaires sont creusées durant de longues périodes, des douleurs lombalgiques ainsi que des contractures peuvent apparaître.

Cette position, peu anatomique, peut avoir d’autres répercussions, notamment sur la posture globale. Ainsi, il peut être constaté un déplacement du bassin vers l’avant, de la tête ou encore une compression du tronc.

Les chaussures à talon : causes de désagréments orthopédiques?

Les chaussures à talon semblent posséder de nombreux contre-arguments qui démontrent que leur utilisation n’est pas recommandée. Cependant, il n’est pas nécessaire de bannir à tout jamais ce type de souliers. Il conviendra avant tout de prendre certaines précautions, comme la fréquence d’utilisation, la hauteur du talon ainsi que la qualité de la chaussure choisie pour limiter les effets négatifs sur votre santé physique.

Si vous avez des questions ou que vous souhaitez obtenir une orthèse sur mesure pour réaligner votre posture, n’hésitez pas à prendre contact avec notre laboratoire orthopédique. Nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Articles récents

Laissez un commentaire

Solutions-Orthopediques-Douleurs-au-Dosorthese-plantaire-thermoformee