L’épine de Lenoir ou épine calcanéenne

L’épine de Lenoir, aussi appelée épine calcanéenne, est une excroissance osseuse qui se forme sous le talon, plus précisément l’os du talon, appelé calcanéum.

En réponse à des microtraumatismes, des dépôts de calcium se forment progressivement à l’endroit où le ligament plantaire s’attache à l’os du talon. Ces dépôts peuvent se développer au fil du temps et former une excroissance en forme d’épine, d’où son nom. Nos orthésistes vous en disent plus !

L'épine calcanéenne est visible à la radiographie.

Différence entre épine de Lenoir et fasciite plantaire

On associe souvent ces deux pathologies du pied. En réalité, la différence entre la fasciite plantaire et l’épine de Lenoir réside dans leur nature et leur manifestation.

La fasciite plantaire est une inflammation et une douleur du ligament plantaire, qui relie le talon aux orteils et soutient l’arche plantaire. La douleur est ressentie au niveau du talon ou de la plante du pied, généralement lors des premiers pas le matin ou après une période de repos. En revanche, l’épine de Lenoir est une excroissance osseuse qui se forme sur l’os du talon.

Elle est souvent la conséquence d’une fasciite plantaire non traitée, mais si elles sont souvent liées, il est possible de souffrir d’une fasciite plantaire sans avoir une épine de Lenoir et vice-versa.

Épine de Lenoir : symptômes

En réalité, l’épine de Lenoir est une condition asymptomatique. Plutôt que d’être douloureuse, cette excroissance est en réalité créée par le corps pour pallier la réaction inflammatoire continuelle du fascia, souvent induite par la fasciite plantaire.

On peut toutefois associer les symptômes suivants à l’épine de Lenoir :

  • Une douleur sous le pied, au talon ;
  • Une sensibilité locale ;
  • Une raideur matinale ;
  • Une douleur plus prononcée lors d’une période de repos ou de station prolongée.

Pour vous assurer d’être sur la bonne voie, il convient de consulter un spécialiste. Il est le seul en mesure d’écarter toute autre pathologie ou condition du pied.

L'épine de Lenoir est souvent la conséquence d'une fasciite plantaire non traitée.

Causes de l’épine de Lenoir

Les causes de l’épine de Lenoir ressemblent à celles de la fasciite plantaire, puisqu’il s’agit souvent d’une réaction défensive pour compenser la surutilisation du fascia. On peut donc citer :

  • Une surcharge pondérale – Un excès de poids, dû par exemple à l’obésité ou la grossesse, exerce une pression supplémentaire sur les structures du pied, y compris le ligament plantaire. Cela peut augmenter les contraintes sur le ligament et favoriser la formation de l’épine de Lenoir.
  • Le port de mauvaises chaussures, qui ne soutiennent pas bien le pied ou qui ne possèdent pas un bon amorti ou une bonne stabilité.
  • Les activités à fort impact, comme les sports types course à pied, haltérophilie, corde à sauter.
  • Un pied creux ou plat – Dans le cas du pied creux, la voûte plantaire très haute peut entraîner une augmentation de la tension sur le ligament plantaire et sur les autres structures du pied. Dans le cas du pied plat, la pression est mal répartie sur le pied, car l’arche plantaire est affaissée. Cette pression excessive peut également causer une surtension.

Le Laboratoire Orthopédique Jérôme Marier vous accompagne dans le bon rétablissement du pied en vous confectionnant sur mesure des orthèses plantaires mais également par le biais de chaussures orthopédiques.

Pensez à prendre rendez-vous  si vous ressentez une douleur au talon ou si vous avez une prescription de la part de votre médecin pour la confection d’une paire d’orthèses.

Épine de Lenoir : traitement et prévention

Une fois l’excroissance formée, seule la chirurgie peut être envisagée s’il faut la retirer. Toutefois, ce n’est pas une pratique recommandée et il s’agit plutôt de penser des moyens de réduire l’inflammation et la douleur.

Notamment, l’utilisation d’orthèses plantaires sur mesure peut aider à soutenir la voûte plantaire, corriger les déséquilibres biomécaniques et réduire la tension sur le ligament plantaire et l’épine de Lenoir. Il en va de même pour le port de chaussures orthopédiques.

Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peuvent être prescrits pour réduire l’inflammation et soulager la douleur. Des analgésiques peuvent également être utilisés, selon les besoins. Cependant, il est important de suivre les recommandations et les prescriptions du professionnel de la santé.

La thérapie physique peut inclure des exercices d’étirement et de renforcement du pied et du mollet pour améliorer la flexibilité, la stabilité et soulager la tension exercée sur le ligament plantaire. Des modalités de traitement, telles que l’électrothérapie ou la thérapie par ondes de choc, peuvent également être utilisées pour réduire l’inflammation et favoriser la guérison.

Dans le but de prévenir l’épine de Lenoir, il faut veiller au port de bonnes chaussures, s’efforcer d’avoir un poids de santé pour éviter d’apporter trop de pression au niveau des pieds. Enfin, faire attention aux sports d’impact qui suscitent trop de chocs.

Votre semelle pour épine de Lenoir au Laboratoire Orthopédique Jérôme Marier

Notre Laboratoire Orthopédique est spécialiste de la fabrication d’orthèse sur mesure et propose les chaussures orthopédiques adaptées à tout type de pathologie. Notre but : trouver la solution à ce qui vous trouble et que vous retrouviez une qualité de vie agréable.

Prenez rendez-vous au Laboratoire pour que nous puissions vous apporter le soulagement dont vous avez besoin !