Les troubles de la marche : en quoi consiste ces troubles et comment y remédier?

 dans Non classifié(e)

Activité inévitable du quotidien, la marche est vitale pour maintenir une bonne santé. Elle permet notamment de réduire les risques de maladies cardiaques, car c’est une activité physique qui muscle votre cœur. Malheureusement, cette activité qui semble si simple et banale est très désagréable et contraignante pour beaucoup de personnes souffrantes de troubles de la marche. Ces troubles sont divers, mais il existe fort heureusement des méthodes pour y remédier.

Les principaux troubles de la marche

La marche avec boiterie et douleur

La marche avec boiterie accompagnée d’une douleur est sans doute le trouble de la marche le plus fréquemment observé. Les personnes concernées souffrent d’une douleur non spécifique qui affecte leur démarche. Ils cherchent donc naturellement à éviter cette douleur en boitant. Les douleurs sont généralement causées par une chute, de l’arthrose prononcée ou parfois par une périostite tibiale. Elles peuvent être localisées n’importe où sur le corps, mais le plus souvent il s’agit de douleur dans la jambe, dans le dos ou au niveau des hanches.

La marche hésitante et mal systématisée

Les personnes âgées sont le plus souvent affectées par ce type de troubles. Effectivement, la marche hésitante et mal systématisée est un signe de vieillissement du corps. Souffrant de troubles de la vue, de manque de forces et parfois de maladies graves (Alzheimer, Parkinson, démence…), les personnes âgées n’ont plus autant d’assurance et de stabilité quand vient le moment de marcher. D’autant plus que les traitements médicamenteux pour traiter leurs maladies peuvent affecter leur équilibre et aggraver le trouble initial.

La marche en fauchage

La marche en fauchage est habituellement la conséquence d’un accident cardio-vasculaire cérébral ou d’une douleur ressentie au niveau du genou. Ce trouble modifie la démarche des membres inférieurs, à savoir que ceux-ci se déplacent vers l’extérieur en formant un arc de cercle plutôt qu’une ligne droite.

La marche avec steppage

La marche avec steppage est caractérisée par une élévation de la jambe exagérée dans le but de ne pas laisser les orteils toucher le sol. Une faiblesse du jambier antérieur ou un abaissement du bassin peuvent être à l’origine de ce trouble de la marche.

La marche à petits pas

La réduction de la longueur du pas est également identifiée comme un trouble de la marche. Il peut être causé par une simple peur de tomber ou plus sérieusement par des problèmes neurologiques ou musculosquelettiques. Une force inégale entre les deux membres inférieurs peut aussi expliquer ce trouble.

La marche trébuchante

Caractérisé par des pieds qui peinent à se décoller du sol, le trouble de la marche trébuchante est typique des personnes qui n’arrivent pas à soutenir leur poids sur une seule jambe le temps de mouvoir l’autre vers l’avant. Comme son nom l’indique, ce type de marche augmente les risques de trébucher. Ce type de trouble peut être originaire de la maladie de Parkinson ou d’un trouble de marche du type frontal.

La marche avec rétropulsion

La marche avec rétropulsion est un trouble de la marche caractérisé par une démarche penchée vers l’arrière, autrement dit le haut du corps tombe vers l’arrière. Ce trouble peut être un syndrome de la maladie de Parkinson ou un trouble de marche du type frontal.

Comment remédier à ces troubles de la marche?

Se poser les bonnes questions

La première étape pour remédier à un trouble de la marche est d’en identifier l’origine et les symptômes. Il faut pour cela se poser les bonnes questions.

  • Depuis combien de temps souffrez-vous de ce trouble de la marche?
  • Avez-vous vécu un événement déclencheur comme un accident, une chute?
  • Prenez-vous des médicaments qui affectent votre équilibre?

Autant de questions qui pourront vous aider à envisager des analyses plus poussées.

Se faire examiner par un professionnel de la santé

Dans le cas où vous ressentez une douleur particulière que vous n’expliquez pas forcément par un événement récent, ou si votre trouble est handicapant et très gênant au quotidien, il est conseillé d’aller consulter un professionnel de la santé. Après lui avoir expliqué en détail votre situation, il saura identifier le problème précisément et rapidement pour vous fournir les soins nécessaires et vous soulager. Parfois, une simple paire de chaussures orthopédiques peut remédier à votre trouble.

S’entraîner et se muscler les jambes

Dans le cas où votre trouble de la marche n’est pas invalidant, ne vous empêche pas d’être autonome et n’est pas une source de douleurs, la meilleure façon d’y remédier est par l’entraînement et la musculation de vos jambes. Pour remédier à un manque de force d’un des membres ou une sensation de faiblesses caractéristiques d’une marche trébuchante ou à petits pas, la musculation des jambes peut aider à corriger ce trouble et à améliorer la marche pour la rendre plus agréable et fluide.

Conclusion

Les troubles de la marche sont très répandus et il arrive que l’on ne se rende même pas compte que l’on en souffre. Des plus anodins, aux plus graves, ils peuvent être soignés plus ou moins rapidement soit par un traitement médicamenteux, par une opération dans les cas les plus extrêmes ou bien par des gestes répétés. Cependant, bien que les cas soient rares, certains troubles de la marche sont irréversibles. N’hésitez pas à faire appel à notre service sur mesure pour que l’on vous accompagne dans votre rétablissement.

Articles récents
Role-Orthese-de-Genou