Marcher et courir avec une fasciite plantaire

 dans Santé du Pied

La fasciite plantaire est une condition qui peut rendre la marche et la course douloureuses. Cependant, il est possible de continuer à rester actif avec cette affection en prenant certaines précautions et en suivant des conseils spécifiques.

Peut-on marcher avec une fasciite plantaire? Et peut-on courir malgré cette condition? Nos orthésistes à Saint-Jérôme vous répondent.

Peut-on marcher avec une fasciite plantaire?

La fasciite plantaire est une condition qui peut rendre la simple marche douloureuse. Elle se caractérise par une inflammation du fascia plantaire, un tissu conjonctif qui s’étend du talon jusqu’à la base des orteils. Les symptômes courants incluent une douleur vive au talon, en particulier lors des premiers pas le matin ou après une période de repos. Cette douleur peut être déconcertante pour ceux qui cherchent à rester actifs. Mais peut-on vraiment marcher avec une fasciite plantaire ? La réponse est oui, sous certaines conditions, et en suivant des conseils spécifiques.

La douleur au talon est le symptôme le plus courant de la fasciite plantaire. Elle se manifeste généralement près du point d’attache du fascia plantaire au talon, créant une sensation de tiraillement, de brûlure ou de picotement. Marcher avec cette douleur peut sembler difficile, mais il existe des mesures que vous pouvez prendre pour minimiser l’inconfort.

Fasciite plantaire et marche: nos conseils

Marche et fasciite plantaire ne sont pas incompatibles, au contraire. Il est important de garder le pied actif et d’éviter les périodes de repos prolongées, ce dans le but de maintenir la flexibilité du fascia plantaire. Vous vous voudrez tout de même vous souvenir de ces aspects:

  • Portez des orthèses plantaires. Si la douleur persiste, envisagez de consulter un professionnel de la santé pour des orthèses plantaires sur mesure. Elles peuvent aider à soutenir la voûte plantaire et à réduire la pression sur le talon. Les orthèses sont votre véritable alliée pour contrer la fasciite.
  • Portez également des chaussures appropriées. Optez pour des chaussures avec un bon soutien de la voûte plantaire et un amorti adéquat au niveau du talon. On oublie les chaussures trop petites qui vont agir comme un étau et compresser le pied. Dans l’idéal, considérez l’idée de porter des chaussures orthopédiques, afin de soutenir entièrement votre pied.
  • Avant de vous lever le matin, effectuez doucement des étirements du mollet et du fascia plantaire. Cela peut aider à réduire la douleur lors des premiers pas.
  • Évitez les surfaces dures. Lorsque vous marchez, privilégiez les surfaces plus douces et moins abruptes. Évitez autant que possible les sols en béton ou en carrelage.

Sachez toutefois que chaque personne réagit différemment à la fasciite plantaire, et ce qui fonctionne pour l’un peut ne pas fonctionner pour l’autre.

Et courir?

La question de savoir s’il est possible de courir avec une aponévrosite plantaire est complexe et dépend de nombreux facteurs individuels. Pour ne pas impacter le temps de guérison d’une fasciite plantaire, disons que courir n’est pas la meilleure idée. La course sollicite beaucoup le fascia et les impacts lors des foulées induisent des chocs répétitifs qui ne participent pas à la récupération. Les coureurs sont souvent confrontés à des choix difficiles entre leur passion pour la course et la gestion de cette condition.

Avant de décider de courir malgré cette condition, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé. Un diagnostic précis et des conseils médicaux sont indispensables pour comprendre la gravité de votre condition et déterminer si la course est une option viable. Évitez de vous diagnostiquer vous-même, car une fasciite non prise en charge peut évoluer en épine de Lenoir, ce qui n’est pas l’idéal.

Comment courir avec une fasciite?

Si vous avez reçu le feu vert de votre professionnel de santé pour continuer à courir, il est essentiel d’écouter attentivement votre corps. La douleur au talon ne doit pas être ignorée. Si la douleur augmente pendant la course, il est recommandé de ralentir, de marcher ou de s’arrêter.

La plupart des coureurs atteints de fasciite plantaire constatent une réduction de leur performance et de leur vitesse. Vous serez obligé de vous adapter à cette nouvelle réalité en réduisant l’intensité de vos entraînements. Cela implique donc de réaliser des sessions de course plus courtes, tant au niveau de temps, que la distance, ou encore la vitesse. Si vous étiez habitué à courir 4 fois par semaine, revoir cette métrique à la baisse sera dans votre intérêt.

Dans la même optique pour la marche, optez pour des surfaces de course plus douces, comme des sentiers forestiers ou des pistes en terre battue, qui absorbent mieux les chocs que le béton ou le macadam.

Le Laboratoire Orthopédique Jérôme Marier veut vous aider à rester actif

En tant que spécialistes de la fabrication d’orthèses sur mesure, nous sommes convaincus des bienfaits des orthèses plantaires pour le traitement de la fasciite. Elles peuvent vous aider à poursuivre vos activités, que ce soit la marche ou la course, et vous soutenir dans le processus de guérison.

Vous êtes proches de Saint-Jérôme? Nous serions ravis de vous rencontrer et de vous aider! Contactez-nous au 450.504.5122 ou remplissez un formulaire pour prendre rendez-vous.

Articles récents

Laissez un commentaire

Voici des conseils pour prévenir cette pathologie du pied