Entorse du genou: la comprendre et comment la soigner

 dans Santé du Genou

Lorsqu’une douleur vive irradie soudainement de votre genou, que chaque pas devient une épreuve et que la crainte de l’inconnu s’installe, vous pourriez bien être aux prises avec une entorse du genou. Cette blessure, redoutée par de nombreux sportifs et amateurs d’activités physiques, peut sembler anodine à première vue, mais elle cache bien des nuances.  Nos orthésistes traitent l’entorse du genou au Laboratoire Orthopédique.

Un genou est composé de ligaments

Le genou est une charnière majeure du corps humain, permettant une gamme impressionnante de mouvements, mais cette mobilité est également ce qui le rend vulnérable aux blessures, notamment les entorses.

Au cœur du genou se trouvent des ligaments, des structures fibreuses élastiques qui relient les os et maintiennent l’intégrité de l’articulation. Parmi les ligaments les plus importants du genou, on trouve le ligament croisé antérieur (LCA), le ligament croisé postérieur (LCP), les ligaments collatéraux ou encore les ligaments latéraux, interne et externe. Chacun de ces ligaments joue un rôle crucial dans la stabilité et la mobilité du genou.

Le ligament croisé antérieur, par exemple, empêche le tibia de glisser vers l’avant par rapport au fémur, tandis que le ligament croisé postérieur offre une résistance à la rotation excessive. Les ligaments collatéraux, quant à eux, stabilisent le genou sur les côtés, empêchant les mouvements latéraux non désirés.

Quand est-ce que survient l’entorse?

Lorsqu’une force excessive ou un mouvement brusque sollicite ces ligaments au-delà de leur capacité, c’est là que survient l’entorse du genou. Les ligaments peuvent s’étirer, se déchirer partiellement ou se rompre complètement, créant une douleur intense et une limitation de la mobilité. Cette lésion des ligaments a un degré de gravité variable, et lorsque ceux-ci sont complètement rompus, on parle alors de luxation du genou.

Quels sont les symptômes d’une entorse du genou?

Lorsqu’une entorse du genou survient, le corps envoie des signaux clairs qui ne doivent pas être ignorés. Reconnaître ces symptômes est essentiel pour une intervention précoce et un traitement approprié. Voici les principaux symptômes d’une entorse du genou :

  • Douleur aiguë: L’un des signes les plus évidents est une douleur au genou. Elle peut varier en intensité en fonction de la gravité de l’entorse, mais elle est souvent décrite comme aiguë et lancinante.
  • Gonflement: Dans les heures qui suivent l’entorse, le genou a tendance à enfler. Cela est dû à l’accumulation de liquide dans la zone affectée. Le gonflement peut être visible et parfois même spectaculaire.
  • Ecchymoses (bleus): Des ecchymoses peuvent apparaître autour du genou en raison de l’accumulation de sang sous la peau. Ces marques bleues sont souvent le résultat de l’impact initial ou de la déchirure des vaisseaux sanguins.
  • Difficulté à supporter le poids: Les entorses du genou rendent souvent difficile la mise du poids sur la jambe affectée. Vous pourriez ressentir une instabilité et une faiblesse, ce qui vous empêche de marcher normalement.
  • Sensation de craquement ou de déchirure: Certaines personnes rapportent avoir entendu ou ressenti un craquement ou une déchirure au moment de l’entorse. Cela peut être suivi d’une perte de force et de stabilité du genou.
  • Limitation des mouvements: L’entorse peut entraîner une limitation des mouvements du genou. Vous pourriez avoir du mal à plier ou à étendre complètement la jambe.
  • Sensibilité au toucher: Le genou peut devenir sensible au toucher, et même une légère pression peut provoquer de la douleur.

La gravité des symptômes peut varier en fonction du grade de l’entorse, allant de légère à sévère.

Diagnostic de l’entorse du genou

Le diagnostic précis d’une entorse du genou repose sur une évaluation méticuleuse de la blessure par un professionnel de la santé. Il commencera par poser des questions sur les circonstances de la blessure, les symptômes ressentis, et vos antécédents médicaux. Cette étape permet de recueillir des informations cruciales pour orienter le diagnostic.

Un examen physique approfondi du genou sera effectué. Le médecin évaluera la mobilité, la stabilité, et la sensibilité du genou. Il recherchera également des signes spécifiques, tels que des ecchymoses, un gonflement, ou une déformation.

Une fois le diagnostic d’entorse établi, il faut déterminer le grade de l’entorse.

Il existe plusieurs grades d’entorse

Comprendre les différents grades d’entorse au genou est essentiel pour déterminer la meilleure approche de traitement. Chaque grade présente des caractéristiques spécifiques:

  • Grade I: Les entorses de grade I sont généralement associées à une douleur modérée, un gonflement léger, et une capacité limitée à supporter le poids. Le traitement peut consister en des mesures d’auto-soin, telles que le repos, la glace, la compression, et l’élévation (RICE), ainsi que la rééducation.
  • Grade II: Les entorses de grade II sont plus graves, avec une déchirure partielle du ligament. Elles provoquent une douleur plus importante, un gonflement notable, et une difficulté marquée à marcher. Le traitement peut inclure un soutien orthopédique, une rééducation plus intensive, voire une intervention chirurgicale dans certains cas.
  • Grade III: Les entorses de grade III impliquent une rupture du ligament complète, provoquant une instabilité grave du genou. La douleur est sévère, le gonflement est important, et la mobilité est très limitée. Le traitement peut nécessiter une intervention chirurgicale suivie d’une rééducation intensive.

Quelles sont les causes?

On associe généralement les entorses à la pratique sportive, et à raison. Les entorses du genou surviennent souvent lors de mouvements soudains et inattendus, tels que les torsions, les pivotements, ou les changements rapides de direction. Cela peut se produire lors de la pratique de sports comme le football, le basketball, ou le ski, où les mouvements sont rapides et imprévisibles. Cela arrive également si l’on pratique un sport sur un terrain irrégulier ou glissant, comme la course, puisque la surface instable rend l’articulation du genou plus vulnérable aux mouvements brusques.

Les chutes, ou les sauts, en particulier celles qui entraînent un impact direct sur le genou, sont une cause fréquente d’entorses. Lorsque le genou subit une force excessive, les ligaments peuvent se détendre ou se déchirer. Atterrir de manière incorrecte ou avec une mauvaise technique de saut peut augmenter le risque d’entorse.

Des muscles du genou faibles ou mal entraînés peuvent ne pas offrir un soutien adéquat à l’articulation. La fatigue musculaire, elle aussi, peut entraîner une mauvaise coordination des mouvements, augmentant ainsi le risque de blessure au genou. Les entorses sont parfois plus fréquentes en fin d’activité physique lorsque les muscles sont fatigués.

Peut-on marcher avec une entorse au genou?

Oui, on peut marcher avec une entorse au genou, pourvu qu’elle ne soit pas trop douloureuse. C’est une bonne chose de rester en mouvement dans le cas d’une entorse, mais le mot d’ordre est de rester raisonnable.

Pour une réponse plus précise, cela va dépendre du grade d’affection. Une entorse bénigne permettra la marche tandis qu’une entorse grave où le ligament est complètement déchiré ne le permettra pas. Une orthèse de genou est fortement recommandée pour permettre un déplacement sans douleur.

Comment soigner l’entorse du genou

La prise en charge d’une entorse du genou est essentielle pour favoriser une récupération rapide et complète. Le traitement dépendra du grade de l’entorse, de la gravité des symptômes et des recommandations d’un professionnel de la santé.

Quelle que soit la gravité de l’entorse, la première étape du traitement est souvent le protocole RICE, qui signifie:

  • Repos (Rest): Évitez de mettre du poids sur le genou affecté autant que possible. Utilisez des béquilles si nécessaire.
  • Glace (Ice): Appliquez de la glace sur le genou pendant 20 à 30 minutes toutes les 2 à 3 heures pour réduire le gonflement et la douleur.
  • Compression (Compression): Utilisez un bandage de compression pour soutenir le genou et réduire le gonflement.
  • Élévation (Elevation): Surélevez le genou en le plaçant sur un coussin ou un oreiller lorsque vous êtes assis ou allongé pour réduire le gonflement.

L’immobilisation du genou de façon totale n’est pas recommandé si les symptômes ne sont pas graves. On procède généralement à une immobilisation les premiers jours seulement, pour que le genou bénéficie d’un bon repos, mais il faut qu’il reste en mouvement. Pour faciliter la reprise de la marche, des activités et du stationnement, le port de solutions orthopédiques, comme une orthèse ou d’une attelle est conseillée.

Venez au Lab Ortho Jérôme Marier pour dénicher votre attelle de genou

Nous accompagnons nos patients pour un prompt rétablissement. Contactez-nous si vous nécessitez une orthèse pour genou afin que vous puissiez récupérer le plus vite possible de votre entorse!

Articles récents

Laissez un commentaire

douleur-genou-personne-agee-arthrose-genoucomment-soigner-syndrome-femoro-patellair