Douleur au genou et course à pied: comprendre

 dans Santé du Genou

Douleur au genou et course à pied: comprendre

La course à pied est l’un des sports les plus populaires au monde, offrant de nombreux bienfaits pour la santé physique et mentale. Cependant, de nombreux coureurs sont confrontés à un problème fréquent: la douleur au genou.

Courir n’est pas mauvais pour les genoux. Tout est une question d’équilibre. Nos orthésistes vous en disent plus sur cette douleur liée à la course à pied.

Comprendre l’articulation du genou

L’articulation du genou est une articulation complexe qui relie l’os de la cuisse (le fémur) à l’os du tibia (le tibia) et à la rotule (la patella). Le fémur forme la partie supérieure de l’articulation, le tibia la partie inférieure, et la rotule se trouve à l’avant du genou, dans la région de la rotule.

Les extrémités des os qui composent l’articulation du genou sont recouvertes de cartilage articulaire. Le cartilage est une substance lisse et élastique qui permet aux os de glisser les uns sur les autres en douceur.

Entre le fémur et le tibia se trouvent deux structures en forme de croissant appelées ménisques. Les ménisques agissent comme des amortisseurs et aident à répartir uniformément la charge sur l’articulation.

De nombreux muscles entourent l’articulation du genou et sont attachés à l’os par des tendons. Ces muscles et tendons sont responsables de la flexion et de l’extension du genou.

Ce sont tous ces éléments qui sont sollicités pendant la course, et qui peuvent selon les cas être responsable d’une douleur.

Le mal de genou et la course

Lorsque vous courez, votre corps subit des forces considérables à chaque foulée. Le genou, en particulier, est soumis à des contraintes importantes. La douleur au genou est un problème courant qui peut affecter les coureurs, tant les novices que les athlètes expérimentés. Elle peut survenir pendant l’effort physique ou après la course, et peut être causée par divers facteurs. L’un des principaux facteurs de douleur au genou pendant la course est la surutilisation, notamment lorsque les coureurs augmentent brusquement leur kilométrage ou leur intensité d’entraînement. Cette surutilisation peut entraîner une sollicitation excessive des muscles et des articulations du genou, provoquant ainsi des douleurs.

Aussi, une technique de course inadéquate peut également être à l’origine du mal de genou. Une mauvaise posture, une foulée incorrecte ou une répartition inégale du poids corporel peuvent augmenter le stress sur l’articulation du genou, contribuant ainsi à l’inconfort. Les coureurs doivent également tenir compte de l’importance des chaussures de course appropriées, car des chaussures mal adaptées ou usées peuvent ne pas offrir le soutien nécessaire, augmentant ainsi le risque de douleurs au genou.

En outre, l’inflammation est un autre facteur courant de douleur au genou chez les coureurs. L’activité physique intense, telle que la course, peut provoquer une inflammation des tendons, des ligaments ou du cartilage articulaire, entraînant des douleurs et de l’inconfort. Il est essentiel pour les coureurs de comprendre ces facteurs et de prendre des mesures préventives pour éviter le mal de genou et continuer à profiter de leur activité sportive préférée.

Quels symptômes ressent-on généralement?

Les symptômes associés à la douleur au genou pendant ou après la course peuvent varier en intensité et en durée en fonction de la cause sous-jacente de la douleur. Cependant, certains symptômes sont couramment rapportés par les coureurs.

La douleur vive ou lancinante au niveau du genou est l’un des symptômes les plus fréquents. Cette douleur peut être ressentie pendant l’effort physique, en particulier pendant la course, mais peut également persister après l’activité.

Les coureurs peuvent également éprouver une sensation de raideur dans le genou, ce qui limite leur amplitude de mouvement et peut rendre la course inconfortable.

D’autres symptômes courants peuvent inclure un gonflement de l’articulation du genou, une sensibilité au toucher et une légère inflammation. Ces symptômes peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure ou de la condition sous-jacente.

Il faut surveiller attentivement ces signaux que votre corps vous envoie, car une douleur au genou persistante ou sévère peut indiquer la nécessité de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un plan de traitement approprié.

Des symptômes courants de la douleur au genou :

  • Douleur vive ou lancinante au genou pendant ou après la course.
  • Sensation de raideur et d’inconfort dans l’articulation.
  • Gonflement et inflammation autour du genou.
  • Sensibilité accrue au toucher.
  • Une légère boiterie ou une difficulté à supporter le poids sur le genou affecté.
  • Un craquement ou un crépitement dans l’articulation lors des mouvements.
  • Limitation de la mobilité et de la flexibilité du genou.

Les pathologies potentiellement responsables de la douleur

Différentes pathologies peuvent être à l’origine d’une douleur au genou en lien avec l’effort de la course.

Ce peut être une tendinite rotulienne. Cette douleur se manifeste au niveau de la rotule. Elle est souvent causée par une surutilisation, en particulier lors de la montée et de la descente de pentes raides. Les symptômes incluent une douleur vive sous la rotule, qui peut être aggravée par la flexion du genou.

Le syndrome fémoro-patellaire est une autre pathologie courante chez les coureurs. Cette condition se caractérise par une douleur localisée autour de la rotule, souvent aggravée elle aussi par la flexion du genou, comme celle effectuée lors de la course à pied. Les coureurs peuvent ressentir une douleur lancinante ou une sensation de «grincement» sous la rotule, en particulier lors de la montée ou de la descente de pentes raides.

Également connu sous le nom de syndrome de l’essuie-glace, le syndrome de la bandelette iliotibiale se caractérise par une douleur à l’extérieur du genou. Il est souvent dû à une friction répétée de la bandelette iliotibiale contre le fémur lors de la course. Les symptômes incluent une douleur aiguë à l’extérieur du genou, qui peut devenir chronique si elle n’est pas traitée.

Bien que la douleur soit ressentie au pied, la fasciite plantaire peut affecter la façon dont vous courez, ce qui peut entraîner des douleurs au genou.

L’arthrose du genou, également appelée gonarthrose, est une condition dégénérative des articulations dans laquelle le cartilage qui recouvre les surfaces articulaires du genou commence à se détériorer. Cette détérioration du cartilage peut entraîner divers symptômes, notamment de la douleur, de la raideur et une réduction de la mobilité du genou.

Vous l’aurez compris, les origines peuvent être diverses, d’où l’importance de consulter un spécialiste.

Prévenir la douleur du genou pour la course à pied

Une des premières mesures préventives consiste à adopter une approche progressive de l’entraînement. Évitez les augmentations soudaines de distance ou d’intensité, car cela peut surcharger les articulations du genou et entraîner des douleurs. Il est recommandé de suivre un programme d’entraînement progressif qui permet à votre corps de s’adapter progressivement à des niveaux d’effort plus élevés.

Une autre composante clé de la prévention de la douleur au genou est la technique de course appropriée. Assurez-vous d’avoir une posture adéquate en maintenant le tronc droit et en évitant de sur-étirer la jambe pendant la foulée. Répartissez également le poids corporel de manière équilibrée entre les deux pieds. Une attention particulière à une technique de course appropriée peut réduire le stress sur les articulations du genou.

De plus, investissez dans des chaussures de course de qualité qui correspondent à votre type de pied et à votre style de course, car elles offrent un soutien adéquat et contribuent à absorber les chocs.

Enfin, l’échauffement et les étirements sont cruciaux pour prévenir les douleurs au genou. Consacrez du temps à un échauffement adéquat avant chaque course pour préparer les muscles et les articulations à l’effort. Après la course, effectuez des étirements pour maintenir la souplesse musculaire et articulaire. Le renforcement musculaire spécifique des jambes, en mettant l’accent sur les quadriceps, les ischio-jambiers et les muscles du mollet, peut également contribuer à renforcer la stabilité du genou.

Comment soulager une douleur au genou pour la course à pied

Pour soulager la douleur au genou tout en continuant à courir, considérez l’utilisation d’orthèses de genou pour stabiliser l’articulation et consultez un professionnel de la santé pour choisir la meilleure option. Parallèlement, suivez un plan de réhabilitation pour renforcer les muscles du genou, avec l’aide d’un physiothérapeute. Si la douleur est liée à des problèmes de pied, envisagez des orthèses plantaires sur mesure pour améliorer la biomécanique de la course. Ces mesures combinées permettent de réduire la douleur et de continuer à courir en toute sécurité.

Le Laboratoire Orthopédique Jérôme Marier veut vous permettre de continuer de courir tout en prenant soin de vos genoux. Venez-nous voir si vous nécessitez des orthèses!

Articles récents

Laissez un commentaire

Si plier votre genou induit une douleur, nous pouvons isoler les raisons à des pathologies plus définies.douleur-genou-personne-agee-arthrose-genou